Comment tuer un lapin


Posted in A part by mavieaub - Juil 11, 2012

Je m’excuse tout de suite pour l’aspect pas vraiment « Brigitte Bardot compatible », voir même horrible de cette mise à jour, mais pas plus tard qu’hier j’ai eu un visiteur qui est arrivé sur mon site en cherchant « comment tuer un lapin » sur google.

Je n’ai pas cherché à savoir ce qui avait pu le pousser à faire cette recherche, ni même à comprendre comment une telle recherche avait pu mener sur mon site, mais comme il a du être bien déçu de ne pas trouver de réponse à sa question, et comme moi comme je suis un mec gentil, je vais lui expliquer, comme ça s’il revient il sera content…

tuer_lapin

Comment tuer un lapin…

Plusieurs méthodes s’offrent à nous :

1/ La méthode « de la crevette »
C’est une technique assez directe qui aura l’avantage de tuer le lapin assez rapidement, mais pas trop. Prenez une marmite pleine d’eau, faite bouillir cette eau, puis plongez-y votre lapin vivant. Il va sûrement se débattre, voir, comme les crevettes, sauter partout risquant par la même de s’enfuir, ou pire de renverser la marmite pleine d’eau. Pour pallier à ce risque, refermez le couvercle.

2/ La méthode « du petit chaperon rouge »
Pour cette technique, il faut être deux, vous et un bucheron. Tenez fermement le lapin par les oreilles avec la main droite, et par la queue avec la main gauche. Tirez fort jusqu’au point de rupture, à ce moment là, dans une synchronisation parfaite, demandez au bucheron de couper le lapin en deux d’un gros coup de hache. Cette méthode est infaillible, le lapin n’y survivra pas.
A noter qu’il existe une variante à 3, vous devez alors tenir le lapin par la papatte avant avec votre main gauche et la papatte arrière avec votre main droite, la 2em personne tiendra quant à elle la papatte avant avec sa main droite et la papatte arrière avec la gauche. Tirer vers vous comme pour écarteler le petit animal tout mignon, à ce moment là le bucheron (qui se devra d’être précis) tranchera le petit lapinou dans le sens de la longueur.

3/ La méthode « du poulpe »
Attention, cette méthode est réservé au gens qui en ont… Attrapez fermement le lapin par les oreilles, immobilisez lui le reste du corps avec votre main libre, et d’un geste vif, précis et sûr, mordez le entre les deux yeux jusqu’à ce que mort s’en suive. Ca marche très bien avec un poulpe d’où le nom de cette méthode, mais j’avoue ne jamais avoir testé avec un lapin. Enfin comme ce sont tous les deux des animaux à plumes je me dis qu’il n’y a pas de raisons pour que ca ne marche pas…

4/ La méthode « du chasseur »
La méthode la plus connue, vous prenez un lapin, vous prenez un fusil, vous tirez directement dans la tête du lapin. C’est radical, mais assez bourrin finalement. A noter qu’il faut se méfier, si le lapin vous pique le fusil c’est à vos risque et péril, Chantal Goya en a d’ailleurs fait une chanson…

Voilà voilà… Maintenant que votre lapin est bien mort, il ne vous reste plus qu’à le cuisiner. Je n’ai malheureusement pas de recette à vous proposer même si je me dis que remplacer les reine claudes de ma fameuse tarte aux reine claudes par du lapin ca doit être faisable, en tout cas c’est souvent fait dans les projets en entreprise…

J’imagine bien la scène :
– « et en dessert, voici ma fameuse tarte aux reine claudes »
– « mais c’est du lapin »
– « il en faut toujours un pour critiquer »…

A ceux qui diront que ce post n’a aucun rapport avec ma vie au boulot, je leur dirais que c’est vrai, mais que je fais ce que je veux! 🙂

Après tout, c’est les vacances, je peux bien me permettre un peu de liberté!

A bientôt quand même les d’jeuns.

Juil
11

Et si on faisait un retro planning!


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Mai 14, 2012

faire_retroplanning_boulot

Et si je te défonçais la gueule à coup de masse…

Car entendons-nous bien, par définition un retro planning c’est le mal, et le mal ne peut pas fonctionner!

Petit rappel, un retro planning consiste à imposer une date limite de livraison sans prendre en compte le temps réel nécessaire pour finaliser le projet, puis à définir de manière totalement arbitraire et parfaitement stupide les différentes étapes et le temps qu’il faudra pour arriver à bon port.

Pas besoin d’avoir fait de longues études pour voir les limitations intellectuelles de cette méthode. D’ailleurs mon fils de 7 ans lui même traiterait de crotte de caca mou toute personne lui imposant une telle logique.

La preuve par l’exemple.
Je veux faire un gatôôô, parce que les gatôôôs c’est bon.
Attention, c’est une vraie recette, je la fais souvent (enfin quand c’est la saison des reine claudes), et c’est supra bon!

La tarte aux reine claudes :
– 250g de farine,
– 125g de beurre,
– 100g de sucre
– 1 oeuf
– des reine claudes (comme je fais ca au pif, disons un demi kilo, s’il y en a trop vous pourrez les manger comme ca, c’est bon les reine claudes)

1/ Mélanger dans un grand saladier la farine, le beurre, le sucre et l’oeuf à la main jusqu’à obtention d’une pâte homogène (le mélange doit s’effectuer à la main).
2/ Dénoyauter les reines claudes, et les couper en 2.
3/ Etaler la pâte dans un plat beurré (à la main toujours)
4/ Disposer les reine claude dans le plat de manière régulière
5/ Saupoudrer de sucre
6/ Mettre au four thermostat 7 de mémoire
7/ Faire cuire 35/40mn environ (jusqu’à obtention d’une belle couleur dorée)
8/ Manger!

Moi : « Voilà chef, ma recette est toute simple, il faut 30mn de préparation et 40mn de cuisson, soit 1h10 minimum.
Je ne peux pas aller plus vite parce qu’il faut dénoyauter mon kilo de reine claudes, faire la pâte, disposer les aliments et faire cuire. »
Le chef : « Super, mais moi j’ai promis aux invité qui sont déjà là que la tarte arriverait dans 30min, c’est super important, je joue mon augmentation et ma progression au sein de l’entreprise sur cette tarte. »
Moi : « d’accord chef, sauf que c’est pas possible en 30min, c’est moins que le temps de cuisson »
Le chef « impossible n’est pas une solution. Faisons un retro planning pour y arriver. Je vois deux étapes dans la réalisation de ta tarte, la préparation et la cuisson. La cuisson prend plus de temps, on va lui accorder 20mn, en mettant le four plus chaud ca va compenser, et pour la préparation, 10 min ca sera suffisant, il suffira d’aller plus vite. Donc on a 10min de préparation, 20min de cuisson, en 30 minute j’ai ma tarte, mes clients sont contents, et j’ai mon augmentation ».
Moi : « chef, j’ai comme un léger doute quant à l’aspect réaliste de votre méthode. En 10 minute je ne peux pas tout préparer, je n’aurai jamais le temps ne serait-ce que de dénoyauter mon demi kilo de reine claudes, je ne parle même pas du temps de pétrissage de la pâte! »
Le chef : « tout est toujours compliqué avec vous. Pour vos reine claudes, on va lotir : pour le premier lot, on ne va pas les denoyauter et on dira aux clients qu’ils auront une version dénoyauter dans un deuxième temps. Pour faire votre pâte, on va plutôt mettre tous les ingrédients directement dans le plat à tarte, l’important c’est que mes clients voient le travail et puisse se rendre compte du potentiel. En suite une fois qu’ils l’auront mangé on fera des ajustements ».
Moi : « donc si je vous suis bien, je met directement dans le plat ma farine, mon beurre, mon sucre, mon oeuf et mes reine claudes avec les noyaux, et je met le tout au four à fond pendant 20 minutes »
Le chef « Voilàààà, c’est pourtant pas compliqué, heureusement qu’on a fait un retro planning, maintenant on y voit plus clair! Au boulot »

Bien entendu dans un tel cas de figure, je ne dis pas au chef que ce qu’il va servir à ses clients c’est une omelette au plâtre trop cuite avec des reine claudes carbonisées qui ont encore leurs noyaux. Après tout, ce n’est pas de mon augmentation dont il est question

Pour les plus sceptiques, cette démonstration n’a rien de caricaturale, c’est exactement le mode de fonctionnement de grands nombres d’entreprise.

Enfin moi je m’en fous, il me reste les reine claudes à manger. 🙂

Bonne semaine les zenfants.

Mai
14