Et si la coupe d’Europe avait finalement du bon


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Juil 7, 2016

Je ne pensais pas écrire ça un jour, mais cette coupe d’Europe aura au moins eu un aspect positif pour ma vie au boulot !!!


Mes grands chefs ont décidé d’installer des babyfoots pour fêter la 1/2 finale de la France.

Alors soyons clair, je m’en cogne de l’équipe de France, mais passer mes pauses à jouer au baby, je suis de retour en enfance. 

Par contre cela ne devrait pas durer donc il faut que j’en profite !

Commentaires fermés sur Et si la coupe d’Europe avait finalement du bon
Juil
7

Qui va gagner l’euro de foot ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Juin 10, 2016

Ceux qui me suivent depuis assez longtemps connaissent ma haine du foot.

foot_au_boulot

Pas forcément en temps que sport, je veux dire taper dans une baballe avec le pied c’est naze, mais pas plus que taper dans une baballe avec une batte, ou taper dans une baballe avec une raquette.
Encore que, le fait d’utiliser les pieds est quand même étrange. Les pieds c’est fait pour marcher, courir, sauter, mais pas pour taper ou pousser une baballe.

Rendez-vous compte la frustration que cela implique pour nous, humains !
Des millions d’années d’évolution pour apprendre à nous servir de nos mains comme aucun autre animal, pour acquérir une dextérité nous permettant au choix de jouer du piano, de foutre des coups de poings dans la gueule ou de nous gratter les fesses.
Et dans cette perfection de l’évolution, le foot arrive et impose aux footeux un geste totalement conter nature : oublier ses mains et jouer à la baballe avec les pieds.
Bref, je n’ai pas grand chose contre le foot en temps que sport, mais tout ce qu’il véhicule me donne la nausées, surtout lors de ces fameux « grands évènements »
Un tel abrutissement des masses est hallucinant.
Je veux dire, le mondial, la coupe d’Europe, tout ça on devrait s’en foutre.

Et surtout, on devrait avoir le droit de s’en foutre !

Mais non, ne pas aimer le foot, ne pas vouloir suivre ces pseudos compétitions qui ne sont là que pour enrichir encore plus grassement une poignée de gras du bide, c’est « anormal ».
Ne pas vouloir parler des exploits footballistiques avec ses collègues le matin c’est être un asocial.
Ne pas vouloir participer aux paris mis en place dans son service pour, je cite, « mettre un peu de bonne ambiance au boulot », c’est mal.
Mais je fais ce que je veux avec mes pieds, et pour paraphraser un célèbre philosophe, « mes pieds je les mets ou je veux, et c’est souvent dans la gueule. »

Pour ceux qui cherchent des techniques pour éviter les sujets foot au boulot, rendez-vous sur ce post.

Si jamais on vous propose d’aller jouer au foot le midi, parce que cela ressert les liens, allez-y, et tapez fort dans les tibias de tout le monde, on devrait vous laisser tranquillou pour les fois d’après. 🙂

Et pour finir, je vais répondre à ma question en titre : qui va gagner l’euro de foot cette année ?
Et bien c’est moi qui vais sortir vainqueur, car tous les anti-foots vont venir sur mon blog.

Juin
10

Peut-on insulter son chef ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Fév 19, 2016

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je ne supporte pas le foot et encore moins les footeux.

Une fois de plus, un digne représentant de la balle au pied va apporter de l’eau à mon moulin et surtout me permettre d’écrire un formidable article (ou pas).

Les unes de tous les journaux de ce début de semaine ont couverts ce fameux non évènement : Monsieur Aurier, dont je n’avais jamais entendu parlé, a copieusement insulté ses copains joueurs de balle au pied, ainsi que son entraineur dont je n’avais jamais entendu parlé non plus.

Les questions qui découlent de cette actualité sont donc :
1/ Est-ce vraiment de l’actualité ?
1/ Les footeux sont-ils forcément des abrutis ou les abrutis deviennent-ils forcément des footeux ?
2/ Peut-on insulter son chef ?

La première question est simple, non ce n’est pas de l’actualité, on s’en balance d’une force assez hallucinante. Et chaque jour je me pose la question, pourquoi vient-on systématiquement nous les briser avec le foot pendant les actualités ? Qu’est-ce qu’on en a à carrer des résultats de la 175em journée de la coupe du moment des joueurs de baballes. Arrêtez les mecs, traitez des vrais sujets, allez au fond des problèmes, informez nous au lieu de nous endormir.

La deuxième question est complexe. Est-ce la balle au pied qui rend bête ou faut-il être bête pour jouer avec les pieds ? Le chien remue-t-il la queue parce qu’il est content ou est-il content parce qu’il remue la queue ? L’oeuf ou la poule ? Ahhh que c’est compliqué…
S’il ne faut pas généraliser, l’actualité peut facilement nous pousser à penser que pour être un bon joueur de balle au pied il ne faut pas être une lumière.
Mais dans le fond, et comme je le disais en réponse à la première question, on s’en cogne, le foot ne mérite pas qu’on s’y attarde plus longuement.

peut_on_insulter_son_chef

La troisème question par contre est plus intéressante.
Peut-on insulter son chef ?
Alors techniquement je dirai oui, c’est même assez simple. Lâcher un petit « tu me casses les noix avec tes projets à la con et tes dead lines de merde » peut sembler bénéfique car déstressant.
Et pourtant il semblerait qu’il n’en soit rien.
La preuve encore, ce pauvre footeux, à peine un petit « tarlouze » de lâché et hop mise à pied (ce qui est drôle pour un footeux).
Donc non, vous ne pouvez pas insulter votre chef, en tout cas pas en public ! Donc pas sur les réseaux sociaux, pas devant tout le monde en réunion, cela se retournerait contre vous.
Par contre, en privé cela ne pose plus de problème. Au détour d’un couloir, dans un ascenseur, aux toilettes, lui lancer négligemment un « trouduk » sera sans risque direct.
Il ne pourra pas porter plainte, il ne pourra pas vous virer pour faute grave, il pourra juste vous casser encore plus les noix par la suite, vous filer des projets encore plus nazes et reporter encore un peu plus votre promotion, mais après tout c’est déjà plus ou moins votre quotidien…
En conclusion, si vous n’avez rien d’un carriériste, que vous pensez avoir touché le fond dans votre boulot, oui vous pouvez insulter votre chef, mais faites le intelligemment, et en privé.
Sinon, évitez.

Voilà, c’était les bons conseils du jour avant de partir en vacances !!!

A bientôt les zaminches.

Fév
19

Comment éviter les discussions sur le foot au boulot


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Juin 15, 2014

Cela n’aura échappé à personne, pas même à moi qui pourtant fait tout pour en être préservé, mais ça y est, l’événement planétaire tant attendu par des millions de gens est maintenant bien commencé.

Le football nous vomis à la gueule ses flots de supporters peinturlurés, ses commentateurs vendus, ses pseudo journalistes hypocrites et ses footballeurs footballeurs.

Et moi, comme tous les 4 ans, je me retrouve seul à me battre contre un monde acquis à la cause du ballon rond.

Je me sens obligé de citer Desproges qui a parfaitement écrit ce que je pense du football :

« Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football? Quelle harmonie, quelle élégance l’esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de vingt-deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron, en ahanant des râles vulgaires de boeufs éteints. »

Je n’aime ni le foot, ni les footeux, ni les supporters qui en l’espace d’un match peuvent passer de gens sympathiques, voir amicaux en de vulgaires brailleurs, agressifs, voir violent et souvent imbibés.

Et ce qui me dépasse encore plus c’est que la non footbalitude soit synonyme d’anormalité.

Encore un ciment social qui me laisse de marbre.

J’ai bien le droit de ne pas aimer le foot, et de ne pas l’aimer non plus (voir encore moins) pendant la coupe du monde.
Je n’ai jamais aimé le foot, je n’ai jamais su y jouer, je n’ai jamais regardé de match de foot à la télé.
Si je ne veux pas voir un match, « pas même ceux de l’équipe de France » je fais ce que je veux.
Cela ne fait de moi un être antisocial, ni même anormal.

Et en entreprise j’ai l’impression que c’est encore exacerbé !
Comme tous les 4 ans, et bien que ce ne soient jamais les même personnes, mes collègues ont encore mis en place un système de paris sportif pour chaque match.
Je n’ai pas compris le système mis en place, et je m’en cogne, mais dans le principe à la fin il y en a un qui va gagner.

« Et toi, pourquoi tu paries pas, c’est pour la coupe du monde, c’est sympa, t’as vu le match d’hier soir, enculé d’arbitre, … »

Bref, le contexte est exposé, et je vous préviens tout de suite, ce sera le seul post qui parlera de la coupe du monde, Ma vie au boulot étant un blog garantie 100% sans foot.

Mais comme je suis là aussi pour vous donner des conseils pour mieux vivre votre vie au travail, je me devais d’aider aujourd’hui les gens qui comme moi sont anti foot.

Comment éviter que vos collègues footeux dans l’âme vous cassent les roubignoles avec leur match de ballon rond de la veille.

Il y a plusieurs stratégies, en voici quelques unes.

  • La vulgaire

  • Un peu de vulgarité n’a jamais fait de mal pour imposer son point de vue.
    En insultant vos collègues footeux qui s’approcheraient trop près de vous, vous créez ainsi une sorte de bulle infranchissable qui devrait vous permettre de passer la coupe du monde dans une relative tranquillité, en tout cas au boulot.

  • La cassante

  • « T’as pas vu le match hier soir »
    « Non je couchais avec ta femme/soeur/mère »
    C’est méchant, c’est gratuit, mais le message est clair.

  • La violente

  • Une bonne claque dans la gueule du premier qui vous parle de foot, il n’y a que ça de vrai.
    Par contre je ne vous cache pas que les rapports conviviaux que vous pouviez avoir avec vos collègues risquent d’avoir du plomb dans l’aile.
    Mais après tout, on ne va pas au travail pour se faire des amis…

    coupe_du_monde_de_foot_au_travail

  • L’associabilisation

  • Passez vos journées casque sur les oreilles, musique à fond, jouez l’associal.
    Pas de pause café, pas de cantine, pas de discussion avec vos collègues.
    Vous verrez d’ailleurs que cette méthode à un autre avantage, sans perturbations extérieurs, on bosse nettement mieux !

Si vous avez d’autres techniques, hésitez pas à partager, c’est pour le bien de tous !!

Juin
15

Polo…


Posted in A part by mavieaub - Juil 15, 2010

J’avais dit que ce blog serait 100% sans foot, et je m’y suis tenu tout le temps de ce mondial (de trop?), et pourtant des choses à dire (rire?), il y en avait, beaucoup.
Mais non, j’ai refusé de me laisser aller à la facilité, fidèle à ma parole qui vaut ce qu’elle vaut (c’est à dire pas grand chose, je suis toujours en attente de vos nombreux dons qui devraient me permettrent, si le temps se fait plus clément, de partir en retraite avant de tomber en poussière).
Bref, pas un mot.
Mais aujourd’hui je ne peux plus, le reportage de trop sur un des trucs les plus hallucinants qu’il m’ait été donné de voir à la télé (faut dire que « trompe moi si tu peux », qui s’annonçait comme le summum du n’importe quoi vient d’être annulé).
Qu’on aime le foot, soit, je peux le comprendre. J’ai du mal, mais je peux le comprendre. Qu’on devienne supporter, ca j’ai beaucoup plus de mal à comprendre, mais bon, OK, je passe. Qu’on fasse des paris, pourquoi pas, il y a bien des gens qui dépense le fric qu’ils n’ont pas au PMU. Mais qu’on soit con au point de demander à un poulpe de deviner le résultat, ça je ne peux pas le concevoir. Et encore, si ces abrutis – qui n’ont vraisemblablement que ca à foutre de leurs journées – s’était contenté de le faire en cachette, pretextant une petite blague entre copains de beuveries : « on se fait chier quand même, si on demandait au poulpe de deviner le résultat du match de foot, mais chut, pas un mot, je risque ma place moi… », s’ils l’avaient fait en cachette donc j’aurai pu trouver des circonstances atténuantes, mais non, ils l’ont gueulé à la face de la terre entière, et ils ont recommencé pour tous les matchs de cette coupe du monde (de trop?).
Et le pire dans tout ça, c’est que TOUS LES MEDIAS ont repris en coeur cette information d’une importance capitale : Paul le poulpe a deviné le résultat de la finale de la coupe du monde (de trop).
Mais suis-je le seul à avoir envie de faire bouillir le mec qui a eu cette idée à la con, faire des piqûres d’eau bouillante dans les yeux des journaleux qui ont colporté cette non-information, et de bouffer ce foutu poulpe (d’autant plus que le poulpe, c’est bon).
Bref, voilà, si avec le long texte je fais pas venir du monde sur mon blog, c’est à n’y rien comprendre… 🙂

Sinon ca roule les d’jeuns?

Juil
15