Pourquoi je vais être maudit sur 127 générations, et pourquoi je m’en cogne…


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 3, 2012

On m’a fait suivre une chaîne maléfique, une de celle ou il faut impérativement répondre à plein de questions et faire suivre à plein d’amis sous peine de se retrouver enseveli sous des tonnes de déchets radioactifs, de perdre ses cheveux, de devenir gras comme un cochon, de perdre sa femme, et que ses enfants et leurs enfants, et les enfants de leurs enfants se retrouvent avec 6 doigts de pieds, à chaque pied bien entendu.

Bref, j’ai reçu une chaîne maléfique.

2 options se présentent à moi, soit j’y réponds, soit je n’y réponds pas.
Et moi je vais choisir la 3 em option…

Mais quelle est donc cette option mystérieuse?

Et bien tout simplement je vais répondre aux questions, mais je ne ferai pas suivre, parce que finalement, vivre sous du nucléaire, c’est l’avenir, et 6 doigts de pieds, c’est décoratif…

Voici donc les questions, et mes réponses

1/ Ton héros de BD préféré?
Le héros de cette formidable série de strips humoristiques sur le monde de l’entreprise, « Ma vie au boulot »

2/ Une chanson pour ton mariage?

Du Barry White (parce que c’est la chanson que j’ai eu pour mon mariage…)

3/ Une chanson pour ton enterrement? (On est dans la théorie, l’allégorie, la symbolique, n’allez pas me piquer une déprime:-))
Pas d’enterrement, je suis une fée, et les fées n’ont pas d’âge… tiens, serais-je atteint du syndrome Chantal Goya…

4/ Le livre illustré pour enfants qui t’a le plus marqué?

« Histoire de la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête »
Comme son titre l’indique, c’est l’histoire d’une taupe qui veut savoir qui lui a fait caca sur la tête. Depuis que j’ai découvert ce livre, ma vie a changé…

5/ V.O ou V.F?
V.O., c’est tellement plus rigolo, surtout quand on comprend rien à la langue…

6/ Ville ou campagne?
Ville, j’aurai trop peur de marcher sur une taupe sur la tête de laquelle un individu louche aurait fait caca.

7/ Une phobie?
J’ai peur de mon poto au couteau, je suis certain qu’il m’observe… Je suis certain que plein de monde m’observe d’ailleurs
Si vous avez suivi, j’ai aussi peur de marcher sur une taupe sur la tête de laquelle un individu louche, pour ne pas dire étrange, aurait fait caca… encore un coup des islamistes…

8/Si tu étais un jouet?
Une peluche du héros de cette formidable série de strips humoristiques sur le monde de l’entreprise, « Ma vie au boulot »

9/Si tu avais un super pouvoir?
Le pouvoir de rester chez moi quand on doit aller au boulot.

10/Une destination de rêve?
Hong Kong.

11/ Ton fruit préféré?
Les mangues.
Ou le durian… avis aux connaisseurs. 🙂

Avr
3

Mon poto au couteau


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Fév 23, 2012

Ceux qui me suivent savent que depuis quelques mois j’ai un nouveau collègue qui se promène avec un couteau en permanence à la ceinture, ce qui est peu courant dans une banque…
Comme promis à un gentil lecteur, voici une petite caricature de mon poto au couteau…
Ca change de ce que je fais d’habitude, mais au moins ca me fait une mise à jour facile sur mon blog en attendant les strips qui sont fait mais que je dois scanner… (oui, même chez moi je suis une feignasse)

collegue_au_couteau

Bien le bonjour à tous, pas de bêtises, et « crotte de caca mou » à ceux qui sont en vacances.

Fév
23

Le jeu de mot au bonnet rouge


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Déc 8, 2011

Pour un peu j’aurai presque honte du jeu de mot du jour, mais finalement non passke ca me fait marrer comme un bossu.

Il a de la gueule quand même mon calendrier de l’avent… ou pas…

Déc
8

J’ai changé de bureau


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Déc 5, 2011

Ce sont des choses qui arrivent quand on travaille en entreprise. Il arrive un jour ou quelqu’un décide qu’il faut déménager tout le monde. Ce quelqu’un est parfois un grand chef, parfois un petit chef, parfois juste quelqu’un qui s’emmerde.
Le résultat est le même, on se retrouve à devoir changer de bureau. Quitter celui dans lequel on avait ses habitudes, ses repères, sa place pour se retrouver dans un nouvel endroit, parfois avec de nouveaux collègues.

Depuis la semaine dernière j’ai changé de bureau.
J’ai quitté mon 5em étage près de la fenêtre pour un 2em étage près du mur. Alors oui, cela me fait 3 étages de moins à grimper à pied chaque matin, mais justement, j’aimais bien ça moi monter mes 5 étages à pied. Et je n’ai plus ma belle vue dégagée sur la guerre perdue des posts it.

Alors que me reste-t-il?

Pas grand chose à vrai dire, j’ai perdu ma place en coin, bien caché derrière mon PC qui me permettait de dessiner tranquillou. A la place je me retrouve en bout de table, je suis le mec qui préside, je ne suis pas le chef, juste le mec en bout de table. Je vois tout le monde, mais tout le monde me voit. Pas d’inquiétude cependant, cela ne va pas m’empêcher de mettre mes blogs à jour, je trouverai une technique de sioux pour y arriver. C’est d’ailleurs ce que je suis en train de faire!

Mon nouveau bureau :

Il ne me reste pas grand chose…

Enfin c’est ce que je pensais jusqu’à ce que mon regard s’arrête sur un de mes nouveaux collègue, car dans mon cas, mon changement de bureau s’est accompagné d’un changement de collègues!
5 nouveaux collègues, d’un seul coup, mais un seul qui ait retenu mon attention.
Il a retenu mon attention pour plusieurs raisons :
– D’abord parce qu’il parle fort, surtout quand il n’a rien à dire
– Ensuite parce qu’il commente quasi systématiquement tous les mails qu’il reçoit, ponctuant ses commentaires de rires gras et de blagues pas drôles
– Ensuite parce que corporellement il est bien présent, enfin je me comprend…

Mais ce ne pouvait être les seules raisons, quelque chose d’autre devait forcément m’avoir tapé dans l’oeil, quelque chose de plus… de plus…

Regardez donc la photo

Regardez bien cette photo, et observez les détails…

Non, vous ne rêvez pas, à sa ceinture, il arbore fièrement un couteau.

Mon nouveau collègue à moi que j’ai vient travailler dans une banque avec un couteau à la ceinture… Je ne sais pas encore bien à quoi il lui sert, mais je ne doute pas une seconde qu’il va bien finir par nous le raconter… Je pense qu’il va devenir une source d’inspiration inépuisable.

A bientôt les zaminches.

Déc
5