Le management par la terreur est-il le plus efficace ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Juin 29, 2016

Il existe tout un tas de techniques de management, plus ou moins répandues, plus ou moins efficaces, et parfois au milieu de toutes ces méthodes, on est frappé par une évidence.

Et pour une fois, cette évidence ne vient pas des Etats-Unis mais des chinois.

Plutôt que de récompenser les bons employés, ce chef d’entreprise chinois a décidé de punir les mauvais, …, en public, …, avec une fessée !

Quelle grande idée !!!

chef_boulot_punition_management

Alors j’entends déjà au loin gronder les ligues anti-fessée.

« Les fessées c’est pas bien, ça fait mal, ça ridiculise les enfants, et puis en grandissant ils mettront aussi des fessées, et c’est pas bien, et la guerre c’est mal, et le sang ça tache… « 

Mais bon sang, ça n’a jamais fait de mal à personne une petite fessée, et ça permet de rentrer ans le droit chemin !
Et pensez donc, ca coute moins cher de mettre une fessée au mauvais employés que de donner une prime aux bons.
L’entreprise fait des économies.
Les chefs peuvent gagner plus d’argent, et pour en gagner encore plus ils peuvent mettre encore plus de fessées, ce qui les détend, et permet de lutter efficacement contre le stress qui les guettent.

Je ne vois que des côtés positifs à cette technique de management.

A cela prêt que le premier chef qui m’approche pour me mettre une fessée, je lui démonte la gueule.
Mais c’est un détail.

Juin
29

Votre chef souffre aussi…


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Mar 10, 2016

J’ai lu ça quelque part il y a quelques jours.
Il parait que vos chefs (et mes chefs aussi) souffrent au travail, comme nous.
Ils subissent la crise et ça leur fait bobo.

chef_souffre_aussi

Alors deux possibilités :
– c’est vrai, et dans ce cas je m’en cogne. Tant pis pour eux même ! C’est eux qui ont commencé… 😉
– c’est faux, ils ne souffrent pas, ce qui me parait relativement probable. Ils ne nous augmentent pas, ils nous filent des projets poucraves, mais eux se gavent, ca ne les empêche pas de dormir la nuit.

Mar
10

Peut-on insulter son chef ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Fév 19, 2016

Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je ne supporte pas le foot et encore moins les footeux.

Une fois de plus, un digne représentant de la balle au pied va apporter de l’eau à mon moulin et surtout me permettre d’écrire un formidable article (ou pas).

Les unes de tous les journaux de ce début de semaine ont couverts ce fameux non évènement : Monsieur Aurier, dont je n’avais jamais entendu parlé, a copieusement insulté ses copains joueurs de balle au pied, ainsi que son entraineur dont je n’avais jamais entendu parlé non plus.

Les questions qui découlent de cette actualité sont donc :
1/ Est-ce vraiment de l’actualité ?
1/ Les footeux sont-ils forcément des abrutis ou les abrutis deviennent-ils forcément des footeux ?
2/ Peut-on insulter son chef ?

La première question est simple, non ce n’est pas de l’actualité, on s’en balance d’une force assez hallucinante. Et chaque jour je me pose la question, pourquoi vient-on systématiquement nous les briser avec le foot pendant les actualités ? Qu’est-ce qu’on en a à carrer des résultats de la 175em journée de la coupe du moment des joueurs de baballes. Arrêtez les mecs, traitez des vrais sujets, allez au fond des problèmes, informez nous au lieu de nous endormir.

La deuxième question est complexe. Est-ce la balle au pied qui rend bête ou faut-il être bête pour jouer avec les pieds ? Le chien remue-t-il la queue parce qu’il est content ou est-il content parce qu’il remue la queue ? L’oeuf ou la poule ? Ahhh que c’est compliqué…
S’il ne faut pas généraliser, l’actualité peut facilement nous pousser à penser que pour être un bon joueur de balle au pied il ne faut pas être une lumière.
Mais dans le fond, et comme je le disais en réponse à la première question, on s’en cogne, le foot ne mérite pas qu’on s’y attarde plus longuement.

peut_on_insulter_son_chef

La troisème question par contre est plus intéressante.
Peut-on insulter son chef ?
Alors techniquement je dirai oui, c’est même assez simple. Lâcher un petit « tu me casses les noix avec tes projets à la con et tes dead lines de merde » peut sembler bénéfique car déstressant.
Et pourtant il semblerait qu’il n’en soit rien.
La preuve encore, ce pauvre footeux, à peine un petit « tarlouze » de lâché et hop mise à pied (ce qui est drôle pour un footeux).
Donc non, vous ne pouvez pas insulter votre chef, en tout cas pas en public ! Donc pas sur les réseaux sociaux, pas devant tout le monde en réunion, cela se retournerait contre vous.
Par contre, en privé cela ne pose plus de problème. Au détour d’un couloir, dans un ascenseur, aux toilettes, lui lancer négligemment un « trouduk » sera sans risque direct.
Il ne pourra pas porter plainte, il ne pourra pas vous virer pour faute grave, il pourra juste vous casser encore plus les noix par la suite, vous filer des projets encore plus nazes et reporter encore un peu plus votre promotion, mais après tout c’est déjà plus ou moins votre quotidien…
En conclusion, si vous n’avez rien d’un carriériste, que vous pensez avoir touché le fond dans votre boulot, oui vous pouvez insulter votre chef, mais faites le intelligemment, et en privé.
Sinon, évitez.

Voilà, c’était les bons conseils du jour avant de partir en vacances !!!

A bientôt les zaminches.

Fév
19

En tête à tête avec mon chef.


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Déc 30, 2015

Ceux qui me suivent sur Facebook le savent, je suis au boulot cette semaine.
La semaine entre Noël et le jour de l’an est une semaine « morte » dans beaucoup d’entreprise, et la mienne ne fait pas exception.
C’est bien simple, je suis seul dans mon open-space, personne à l’horizon, je me ballade dans des couloirs déserts ce qui renforce leur aspect glauque, même la cantine pourrait presque redevenir fréquentable .

Je dis presque parce que depuis hier je ne suis plus vraiment seul.

Mon chef est là.

Et lui aussi il est seul. Ses autres copains chefs ne sont pas là, les grands chefs auprès de qui il pourrait d’habitude parader ne sont pas là non plus. Il est seul et il n’aime pas ça.

Un chef seul s’étiole, il fane, il a besoin d’être vu pour vivre.

copain_chef

Donc il est venu me voir. Il m’a même proposé d’aller manger avec lui.

Mais moi je peux pas, j’ai sport ! 🙂

A l’année prochaine les gens !

Déc
30

Ces petites phrases qui fâchent au boulot.


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Sep 22, 2015

Nous sommes tous confrontés dans le cadre de notre travail à une hiérarchie passablement approximative.

Cette hiérarchie n’est pas toujours fautive, elle ne fait souvent que répéter sans conviction des phrases toutes faites venues de sa propre hiérarchie.

« C’est la crise« , « il faut faire des économies », « il faut revoir le budget à la baisse », « il faut travailler plus », « il faut faire un retro planning« , …

Tout un tas de petites phrases qui fâchent parce qu’on sait pertinemment que c’est du pipo flute, que nos chefs eux même ont parfois du mal à garder leur sérieux quand ils nous les sortent mais qu’ils sont bien obligés s’ils veulent rester chef, voir devenir super chef.

Aujourd’hui donc, dans la série les petites phrase qui fâchent, j’aimerai vous présenter :

On va tous dans la même direction.

Ahhhh, elle est bonne celle-là. Je rigole bien fort.

meme_direction_boulot

On va peut-être tous dans la direction (et encore ça reste à prouver), mais on ne prend clairement pas le même chemin, et on n’y va pas dans les mêmes conditions !!!!

Et vous, quelles sont vos exemples de petites phrases qui fâchent ?

Sep
22

Un salarié sur trois trouve que son chef n’est pas assez à l’écoute.


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Mai 27, 2015

Encore un sondage formidable qui vient de sortir ! 🙂

La question posée était la suivante :
Quelles sont les qualités qui font le plus défaut à votre manager.

Les réponses fûrent en gros celles ci :
– 36% des salariés citent le sens de l’écoute et de la communication
– 22% la capacité à motiver ses équipes,
– 19% l’aisance dans la prise de décisions,

entreprise_ecoute_chef

Devant ces réponses, quelques explications s’imposent.

Alors, concernant l’écoute, je vous le dit clairement, votre chef vous écoute et j’irai même jusqu’à dire qu’il vous entend.
Ca vous la bouche, hein.
Le hic c’est juste qu’il n’en a rien à carrer.
Vous lui dites quoi à votre chef, que vous n’êtes pas content, que vous voulez plus d’argent, plus de responsabilité, plus de vacances, moins de boulot… Je vous ai déjà dit qu’il n’avait aucun pouvoir sur ces sujets. Et de plus cela ne sert en rien sa propre promotion. Ce n’est pas parce qu’il vous augmente que lui va être augmenté, il n’a donc aucun intérêt à le faire. Et comme cela ne lui sert à rien, il s’en tape. Simple.

Concernant la capacité à motiver ses équipes, cette fois ci ce n’est pas qu’il s’en cogne (encore que) mais surtout qu’il n’a pas les moyens.
Soyons francs, qu’est ce qui motive à part l’argent ? On ne fait pas du social, on bosse pour manger et on aime de temps en temps mettre du beurre dans les épinards, donc on veut plus de soussous. Hors, et je viens de le dire, voter chef direct n’a en général aucun pouvoir pour donner plus d’argent, cet argent étant bloqué chez les grands chefs qui commencent par grassement se servir avant de jetter les miettes aux sous-chefs qui se servent avant de se rendre compte qu’il ne reste plus rien et que vous comprenez c’est la crise ma bonne dame.

Enfin, concernant le manque de prise de décision, cela est encore une fois une question de gestion de carrière.
Quand on veut être chef dans une entreprise, il ne sert à rien d’être bon, il faut juste savoir se vendre. J’y reviendrai dans un prochain sujet car on touche là au coeur du problème. Partant de ce principe, on comprend bien que là ou nous, pauvres exécutants, nous attendons de nos chefs de nous donner des objectifs clairs et de prendre des décisions pour que nous puissions faire notre travail dans les meilleures conditions, nous nous retrouvons souvent face à des situations qui nous échappent. Des décisions que nous ne comprenons pas. Un jour c’est blanc le lendemain c’est noir. On lance un projet qu’on arrête au bout de 2 mois. Tout cela est lié au fait que les chefs ne réflechissent qu’en fonction de leurs intérêts personnel. Si cela est bon pour leur carrière alors ils y vont.
Prendre une décision comporte clairement un risque, celui de prendre la mauvaise. Il est donc plus sûr de ne pas en prendre, ou de les faire prendre par d’autres, ce qui leur permet dans le cas d’une mauvaise décision de rejetter la faute sur cet autre, et dans le cas d’une bonne décision de s’en octroyer la paternité.

Voilà voilà, rien de nouveau sous le soleil. Tout va bien, les résultats du sondage sont cohérents avec la réalité en entreprise, on peut retourner bosser…

Commentaires fermés sur Un salarié sur trois trouve que son chef n’est pas assez à l’écoute.
Mai
27

Calendrier de l’avent au boulot, jour 16 – encore en formation


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Déc 16, 2014

Et oui, ma formation « gérer son temps et ses priorités » a duré 2 jours, aujourd’hui j’étais donc encore en formation.
Ca fait du bien, ca fait une pause dans son boulot, ca permet de s’évader un peu, de rencontrer d’autres personnes dans un contexte un peu particulier, et rien que pour ça c’est bénéfique.

Et ca m’a permis de me projeter sur mon retour au taf demain.

formation_entreprise

A demain les zaminches…

Commentaires fermés sur Calendrier de l’avent au boulot, jour 16 – encore en formation
Déc
16

Qu’en est-il des clowns agressifs…


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Oct 28, 2014

L’actualité nous réserve décidément de vrais moments de détente.
Et en ce moment, la proportion que prend cette histoire de clowns violents me fait beaucoup rigoler.

Surtout que moi, des clowns, j’en fréquente toute la journée depuis des années.

signaler_clown_dangereux

Alors oui, mes clowns à moi ne sont pas agressifs, mais ils ne sont pas moins dangereux !

Quand on pense que c’est sur eux que vont se jouer nos augmentations, notre avenir professionnel, les projets sur lesquels nous allons travailler, et les conditions dans lesquelles ils vont se dérouler… Il y a de quoi avoir peur quand même.

Pour nous sortir de là, prenons tous notre téléphone, et dénonçons en coeur tous ces clowns dangereux !

Commentaires fermés sur Qu’en est-il des clowns agressifs…
Oct
28

Votre chef est revenu de vacances en pleine forme, que faire ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Août 5, 2014

Début août, c’est une période assez dure pour ceux qui comme moi ne sont pas encore partis en vacances.
Et cela peut être encore plus compliqué lorsque votre chef est parti en vacances, lui, et qu’il vient de rentrer.

Et cela pourquoi ?

Pour une raison toute simple : les vacances c’est fait pour se reposer, pour reprendre des forces, et l’effet est différent pour les « chefs » et pour les « non chefs ».

Quand on est « non chef », comme moi, à la fin des vacances on a la pêche, mais on n’a pas envie de reprendre le boulot !
On est trop bien au bord de l’eau en short en en tongues à se réveiller à 10h du mat’ quand bien même on se serait couché à 21h30 la veille.
Et le premier jour de boulot, on n’a qu’une envie, repartir, vite, loin et surtout encore plus longtemps et ne pas croiser ses collègues, surtout pas, et surtout pas pour parler boulot.

Mais pour un « chef » ce n’est pas la même chose.
Non, le chef quand il rentre de vacances, il est content.
Il est content de retrouver ses collègues « chefs », et même ses collègues « sous fifres » comme moi. Parce que le chef il a eu pleins d’idées en vacances, et il faut vite les mettre en place parce que ca va nous faire gagner en productivité, ca va nous permettre de livrer plus rapidement, de travailler encore plus, avec quelques améliorations des procédures en prime. Du bonheur.

Sauf que voilà, le chef il rentre de vacances, mais pas nous. Nous on n’a pas envie de travailler plus, on a juste envie de partir au soleil, ou de dormir bien caché dans une salle de réunion.

chef_rentre_vacances

Alors que faire pour éviter les assauts répétés de notre chef tout bronzé ?

  • La meilleure solution est de caler ses vacances juste au retour de votre chef, en évitant autant que faire se peut de se croiser !
    Comme ca il rentre en super forme, mais comme il n’y a personne pour mettre en place ses idées toutes neuves, soit il les oublie, soit il les met en place lui même.
  • Si vous ne pouvez pas partir en vacances à ce moment là, une autre solution consiste à jouer au back-up qui croule sous le boulot.
    Pensez donc : qui dit vacances, dit absents, qui dit absents dit back-up, qui dit back-up dit boulot en plus pour le back-up ! En vous faisant passer pour le back-up d’un projet obscure, vous aurez une excuse pour ne pas l’aider dans la mise en place de sa nouvelle organisation.
  • Envoyez le se faire voir.
    Pas comme ça, mettez y les formes, mais que le message soit clair. Ses idées ne peuvent être mises en place sinon ca ferait longtemps que ca aurait été fait, donc inutile de vous faire perdre voter temps et votre santé.
  • Inversement, lâchez tout et mettez en place ses idées formidables, juste pour le plaisir de lui démontrer une fois que tout aura foiré que ce n’était peut être pas des idées aussi ingénieuses que ça.
  • Dernière solution, dites lui « oui », mais ne faites rien.
    Une fois revenu à la routine de sa morne existence, il aura oublié ses fameuses idées révolutionnaires, et vous aurez à nouveau la paix.

J’espère avoir pu vous aider, c’est toujours un plaisir de donner des conseils pour mieux vivre sa vie au travail. 🙂

Mais quand même, vivement mes vacances.

Août
5

Savoir déchiffrer les paroles de votre chef.


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Mai 14, 2013

Tout le monde sait déchiffrer une annonce de ce type :

 » Petit studio au charme atypique au dernier étage d’un immeuble ancien situé dans une rue très calme de Paris  »

    Petit studio signifie que c’est construit autour du lit.
    Charme atypique nous promet des heures de peintures, de plomberie et d’électricité pour rendre l’endroit vivable.
    Dernier étage d’un immeuble ancien nous apprend que le studio est sous les toits – donc chaud en été et froid en hiver – , sans ascenseur et qu’il faudra payer le ravalement de façade de l’immeuble sous peu.
    Situé dans une rue très calme de Paris veut dire que c’est loin du métro, et qu’il n’y a absolument aucun commerce de proximité.

Et bien tout comme les petites annonces immobilières peuvent être trompeuses, ce que vous dit votre chef peut avoir une signification toute autre.

Pour votre santé morale, il faut donc savoir déchiffrer les paroles de son chef au boulot, c’est très important ! Et moi, comme je suis un gars sympa, je vais vous donner quelques exemples.

Ainsi, lorsque votre chef vous annonce

 » Je t’ai positionné sur un projet ambitieux, stratégique que je ne pouvais pas confier à n’importe qui. C’est un beau projet, visible, si tu y arrives ca pourra t’aider pour ta carrière  »

we need you

Il faut comprendre :

    je t’ai positionné, ca c’est clair, c’est juste que le chef a décidé qu’on bosserait sur le projet en question, et qu’on n’a absolument pas le choix.
    Un projet ambitieux veut tout simplement dire qu’il y a beaucoup de travail de prévu, et encore plus de travail imprévu parce que l’estimation a été faite par un Jean Foutre. En bref, il va y avoir le feu en permanence et de grandes chances pour que les deadlines soient explosées.
    Stratégique signifie juste que c’est la mode en ce moment. Un grand chef quelconque a du entendre parler d’un truc chez les concurrents, et il veut la même chose, que cela ait un intérêt ou non pour son business.
    Le fait qu’il ne puisse pas le confier à n’importe qui c’est simplement qu’il a déjà essayé de le refourguer à pas mal de monde et qu’à chaque fois ils ont refusé.
    C’est un beau projet veut dire qu’il y a beaucoup de boulot, et visible signifie que tout le monde regarde et attend avec délectation que le chef de projet se plante en beauté pour pouvoir couper la tête du coupable.
    Ca pourra aider ta carrière rajoute une couche sur le fait que si le projet n’arrive pas dans les temps, ce qui sera forcément le cas, tu pourras dire au revoir à ta promotion.

En résumé, il faut fuir ce projet comme la peste. 🙂

Voilà, et des exemples comme celui-ci, il y en a plein d’autres.

D’ailleurs, n’hésitez pas à donner d’autres exemples dans les commentaires.

Mai
14