Mon collègue du jour – le dépressif


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 28, 2016

Ce la fait bien longtemps que je ne vous ai pas parlé de mes collègues.
Et pourtant, au boulot, nos collègues sont incontournables.
Nos chefs sont ceux qui nous filent du boulot, nous évaluent et ne nous augmentent pas. Et nos collègues sont ceux avec lesquels ont va réellement passer nos journées.
Des collègues il en existe de toute sorte, des cools, des pas cools, des franchement casse bonbon, et aujourd’hui je vais vous parler des dépressifs.

Le collègue dépressif est celui pour qui rien ne va, on n’aura jamais le temps de finir, c’est trop compliqué, on n’aura jamais la validation de la sécurité, et notre chef ne nous aime pas, et j’en ai marre et blablabla.

collegue_depressif_boulot

Parmi les dépressifs, il faut distinguer 2 catégories :

    • le dépressif chronique : celui là est vite chiant, parce que s’il est dépressif c’est dans sa nature. Rien ne va au boulot, mais rien ne va à l’extérieur non plus. Il aime se plaindre, souvent sans raison, c’est comme ça qu’il existe. Il va vous tirer vers le bas, il faut donc le fuir ou au moins limiter au maximum les interactions avec lui.
      le dépressif par dépit: en gros s’il est dépressif ce n’est pas vraiment de sa faute. Il aimerait pouvoir faire avancer les choses, il aimerait bosser, il a tout donné, mais on lui met tellement de bâtons dans les roues qu’il n’en peut plus. Ajouté à cela qu’il a fait tellement de vagues à essayer de faire avancer ses sujets qu’on a fini par le lui reprocher. Lui est un mec normal à la base, souvent sympa, il ne faut pas le laisser tomber, juste lui faire comprendre qu’il n’est pas seul, et lui faire découvrir mon blog. « Ma vie au boulot » va lui remonter le moral !!
  • Voilà, à bientôt les gens.

    Jan
    28

    Rodéo


    Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 22, 2016

    Je sais, je ne suis pas très présent en ce moment, même si chaque lundi je poste une illustration sur ma page Facebook, j’ai bien conscience de redevenir une feignasse.
    Nos nouveaux locaux ni sont pas pour rien, depuis début janvier je me ballade avec mon ultrabook à la recherche d’une place, et comme j’arrive tard c’est en général une place bien pourrave qui ne me permet pas de dessiner à loisir.

    Mais je ne suis jamais loin, et je reviendrai !

    D’ici là, je vous laisse avec cette illustration qui sent bon l’ouest américain, les cowboys et le rodéo.

    illustration_rodeo_boulot

    Et bon week end les gens !

    Jan
    22

    Ne soyez pas la tête de clou qui dépasse


    Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 14, 2016

    Voilà une phrase qui semble ne rien vouloir dire et qui pourtant est pleine de sens :

    Il ne faut pas être la tête de clou qui dépasse, sinon vous allez vous prendre un coup de marteau.

    C’est beau non, on dirait du Platon. 🙂

    Mais qu’est ce que ca veut dire et pourquoi ca prend tout son sens en entreprise ?

    clou_marteau_travail

    Pas besoin d’aller dans de l’analyse de phrase digne du collège pour que vous compreniez le sens de cette citation.
    En gros, si vous ne faites pas comme tout le monde, ou si vous ouvrez trop votre gueule, on aura vite fait de vous remettre à votre place.

    Et cela est particulièrement vrai dans la jungle de l’entreprise.
    Pas plus tard qu’il n’y a pas longtemps j’en ai eu un bel exemple.
    Un nouveau système formidable d’indicateurs de qualité à été mis en place. Objectif zéro défaut (ce qui est utopique dans le monde de l’informatique).
    Chaque projet devait remonter ses indicateurs, et chaque indicateur devait être bon. Normal.
    Normal, oui, mais impossible.
    Est donc arrivé ce qui devait arriver, on a remonté des indicateurs pourraves, démontrant que le système mis en place était moisi.

    Que n’avions nous pas fait là !

    Réunions de crise, grands chefs sortant de leur hibernation, impossible de montrer ça, avec ce qu’avait couté la mise en place de tous ces indicateurs, il ne fallait surtout pas faire de vague.
    Quelques traficotages de chiffres plus tard, nous étions enfin dans les rangs, tout le monde soufflait, dont certain dans mes bronches. Un sacré coup de marteau sur le seul clou qui dépassait.

    Vous l’aurez donc compris, si vous voulez qu’on vous laisse tranquille, restez dans votre coin, faites ce qu’on vous demande, surtout pas plus, surtout pas autrement, la prise de risque est interdite !

    A bientôt les zaminches.

    Jan
    14

    Et une année de plus !


    Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 4, 2016

    Bonne année les gens !

    bonne_annee_boulot

    Même si souhaiter la bonne année au boulot m’a toujours gonflé, une telle dose d’hypocrisie au mètre carré, on frôle l’indigestion.
    Enfin là on n’est pas au boulot, on est sur mon blog. 🙂

    Jan
    4