A destination des grands chefs d’entreprises : comment faire toujours plus d’économie


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 30, 2013

Cela n’aura échappé à personne, depuis le temps qu’elle dure, et vue ce qu’on nous bassine avec : c’est la crise ma bonne dame !

Tout partout c’est la crise, du logement, de l’emploi, économique, …

Et au milieu de cette crise, les entreprises doivent tout faire pour survivre, ce qui passe donc par faire des économies, toujours plus d’économies.

Après le gel gel des embauches, le gel des salaires, les restrictions budgetaires, ma direction a franchi un nouveau palier ce matin. Et j’invite toutes les directions à suivre cette idée tellement elle est formidable!

En effet, dans ma boite mail j’ai reçu la dernière idée merveilleuse pour faire des économies : restriction d’accès aux fournitures.

Nous sommes bien d’accord, cela n’est pas anormal d’imposer une restriction concernant les fournitures, mais pour re-situer le contexte, les fournitures n’étaient accessible que 2 matinées par semaine, dans un bureau surveillé par un centaure, et tout ce qui sortait du duo crayon / papier n’était accessible qu’aux internes, imposer plus de restriction me semblait compliqué.

Et pourtant non, on pouvait encore rendre plus complexe l’accès aux fournitures. En effet, à partir de maintenant, les fournitures ne seront accessibles qu’un jour par semaine, et surtout, la grande idée, un suivi par collaborateur sera établi !

Ils vont donc noter tout ce qu’on va prendre et faire un suivi dans le temps et par personne.

touche pas mes stylos

Je vois d’ici les scènes fantastiques auxquelles nous allons avoir droit :

« vous avez pris une gomme le mois dernier alors que vous n’aviez jamais pris de crayon à papier. Merci de nous rapporter la gomme au plus vite sous peine de voir votre augmentation annulée »

« c’est le 2em stylo rouge en 1 mois, merci de nous fournir un justificatif de votre responsable hierarchique quant à l’utilisation du rouge dans vos tâches quotidiennes »

Si tout se passe bien, la prochaine étape devrait être la délation :
« Je vous assure, il a deux cahiers sur son bureau, un bleu et un vert, et j’ai vu qu’il cachait des stabilos dans son tiroir »

Puis viendra l’augmentation du nombre de vol de fournitures au bureau :
« Qui est-ce qui m’a piqué mon crayon à papier? Bordel, c’est le 5em en 2 semaines ! Et mon cahier, il est ou mon cahier! Je vous préviens, je vais chier sur mes affaires, plus personne n’y touchera comme ça!!! »

En parlant de ça, ils devraient aussi penser à rationner le nombre de feuilles de papier toilette par personne et par semaine, il y a de sacré économies à faire!

Et enfin la dernière phase sera la naissance progressive d’un marché parallèle :
– « il me reste un bic bleu, je te l’échange contre 3 mines de criterium »
– « ton bic bleu, c’est pas une première main, le bouchon est tout machonné, ca vaut pas plus qu’une mine et demi »
– « Et si j’ajoute un autre bouchon de bic, noir, mais neuf ? »
– « OK, vendu, ca marche pour les 3 mines. Au fait, il te reste des feuilles de PQ ? »
– « il m’en reste 1 qui n’a servi qu’une fois
 »

Bien entendu, dans leurs beaux calculs, je suis persuadé qu’ils n’ont pas pensé à la surcharge de travail qu’allait impliquer ce suivi. Parce que comptabiliser et suivre toutes les fournitures que viennent chercher régulièrement 1500 collaborateurs, ca fait du taf quand même.

Nous vivons vraiment une époque formidable.

Avr
30

Freelances, quand chercher vos nouveaux clients


Posted in A part by mavieaub - Avr 26, 2013

Je ne vais rien vous apprendre, mais quand on est freelance, on ne gagne de l’argent que si on a des clients.
A la limite un seul et unique client ca peut être suffisant.
Mais un jour ou l’autre se pose toujours la question du changement, et là, si on n’a pas de client de rechange, excusez moi l’expression, mais on est dans la merdoumasse, deep inside.

Il est donc important de chercher ses prochains clients. Et forcément, chercher un client quand on en a déjà plus, c’est un peu tard. Il semble donc plus raisonnable de chercher son ou ses prochains clients quand on est encore bien au chaud chez son client actuel.

Tout ça c’est du bon sens.

freelance_quand_trouver_client

Je ne vous ai rien appris, c’est pas grave j’ai quand même pu placer mon illustration du jour. Et parfois ça repose d’enfoncer des portes ouvertes.

A bientôt les zaminches.

Avr
26

Enfin une super technique pour faire partie des meilleurs employés de votre entreprise


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 24, 2013

Je vais vous donner une formidable technique pour faire partie des meilleurs employés de votre entreprise, et son efficacité est prouvée par une étude publiée par un cabinet de conseil d’Atlanta aux Etats-Unis. C’est dire si c’est du sérieux…

C’est sérieux, et c’est pourtant super simple, et à la portée de tous!

Attention, tenez vous bien, d’après cette étude, les meilleurs employés sont ceux qui râlent tout le temps!
Et à l’inverse, ceux qui sont super engagés, qui se disent prêt à s’investir à 100 % et sont satisfait de tout (et donc de leur chef adoré) sont les plus mauvais.

Donc, pour être le meilleur, râlez !

20130424-112733.jpg

Merci les Américains.

Cela dit, comme dirait Boule ,grand phylosophe roux et heureux propriétaire d’un chien roux lui aussi : « est-ce que le chien remue la queue parce qu’il est content ou est-ce qu’il est content parce qu’il remue la queue » ; l’étude ne nous dit pas si on râle parce qu’on est le meilleur, ou si on est le meilleur parce qu’on râle…

Sur ces belles paroles, à bientôt les zamiches.

Avr
24

Freelances, pourquoi il est important de s’adapter.


Posted in A part by mavieaub - Avr 19, 2013

Le constat du freelance est aussi simple que d’une logique implacable :

Lorsqu’on est freelance, si on ne veut pas mourir, l’adaptation est la meilleure solution!

analyse_freelance

Face au petits jeunes qui arrivent sur le marché du travail, ou face aux petites ou aux grosses sociétés, survivre en temps que freelance nécessite :
– de changer d’angle d’analyse
– de se former sur de nouvelles technologies, techniques, méthodes…
– de changer de point de vue régulièrement
– de se remettre en question
– de faire de la veille
– de s’adapter, aussi bien sa façon de travailler, que sa façon de chercher de nouvelles opportunités…

Bref, en temps que freelance, il faut se bouger!

Sur ces belles paroles, je vous souhaite un bon week end.

Commentaires fermés sur Freelances, pourquoi il est important de s’adapter.
Avr
19

Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 17, 2013

On vous a tous posé cette question quand vous êtiez minots, et vous laissiez alors parler vos rêves les plus fous. Aviateur, pompier, policier, chasseur de trésor, chanteur…

Et aujourd’hui, ou en êtes vous ?

quand je serai grand je veux être chef de projet

Vous ne vous trompez pas, ce post rejoint celui de la semaine dernière, c’est un peu (complètement…) le même sujet, mais j’ai essayé de regarder ça sous un autre angle.

Mes gamins me demandent régulièrement de leur expliquer ce que je fais comme métier, et j’avoue que j’ai du mal tant ca semble abstrait, et futile… Imaginez un peu :

– papa, c’est quoi ton travail ?
– Je travail pour une banque
– comme la dame quand on va chercher des sous?
– non, pas vraiment, moi je ne vois pas les clients, je suis dans les bureaux
– bizarre, et tu fais quoi alors ?
– alors, heuuu, j’aide le travail des personnes comme la dame à l’accueil par exemple, en leur fabriquant des programmes sur les ordinateurs… enfin, c’est pas vraiment moi qui les fabrique, c’est d’autres personnes, et moi j’aide ces autres personnes à travailler ensemble pour qu’ils fabriquent les programmes.
– et tu les aides comment ?
– en allant dans des réunions et en envoyant des mails et des documents.
– hein? Mais tu fais quoi exactement ?
– je suis assis devant un ordinateur toute la journée sauf quand je vais en réunion. Mais c’est pas un ordinateur avec des jeux, c’est juste pour écrire des choses à des gens… Et je téléphone beaucoup aussi, mais c’est pas un téléphone avec des jeux et qui peut prendre des photos comme le mien, celui là c’est un gros téléphone qui peut seulement téléphoner.
– Ca a pas l’air marrant ton travail… et ca s’appelle comment ?
– je suis chef de projet informatique
– ahhh, mais alors tu es chef!
– non, juste chef de projet, ca veut dire en gros que je suis chef de ce que je fais, mais que c’est mes chefs qui me disent ce que je dois faire. Donc je fais le travail de mes chefs, et eux ils sont chefs.
– bah moi je veux pas faire comme toi.
– Je suis fier de toi!!! Et tu veux faire quoi alors quand tu seras grand ?

Mes enfants, eux veulent être fleuristes, pilote d’avion, docteur, ou autre en fonction des jours ou du temps qu’il fait, mais c’est à chaque fois des métiers dont ils pourraient être fiers.
Pas que je ne sois pas fier de ce que je fais, mais c’est quand même pas super rock’n’roll.

Quand j’étais gamin, je voulais être inventeur, j’avais même fait les plans d’une machine à gratter le dos, et une autre machine pour fabriquer de la boisson pour robots. Je suis loin du compte, faudrait que je retrouve mes plans, il y a peut être un marché…

Et vous, vous vouliez faire quoi gamin ? Est-ce que ca colle avec ce que vous êtes devenus ?

A bientôt les gens.

Avr
17

Pourquoi faites-vous ce que vous faites ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 12, 2013

Grande question posée par le freelance sur son site.

Le but est bien entendu de comprendre pourquoi on se lève chaque jour, qu’est ce qui nous motive, qu’est ce qui nous pousse à passer des heures devant un pc alors qu’on serait si bien au bord de la mer, qu’est ce qui nous a poussé à poursuivre nos études dans une direction plutôt que dans une autre… Question lourde de sens, en résumé, qu’est-ce qui a façonné notre vie ?

Mais en plus du pourquoi, j’ajouterais bien un petit « avions nous vraiment le choix »…

20130412-133354.jpg

Parce que concretement, pour parler de moi, je me lève tous les matins pour aller me poser devant un pc, à répondre à des mails, à participer à des réunions qui ne servent à rien, à envoyer des comptes rendus, des rapports, des powerpoint, des fichiers excel imbitables avec des tableaux croisés dynamiques…

Si je vis ce bonheur qui m’apporte tant sur le plan personnel et humain, le pourquoi tient en un mot : manger.

Si ca ne tenait qu’à moi, je ne serais pas là.
J’ai même déjà essayé de faire quelque chose en ne tenant compte que de ce que je voulais faire. J’ai essayé 2 fois, et à chaque fois il a fallu que je revienne devant un pc à refaire la même chose.
Je suis conscient de ma chance, au moins j’ai un boulot, qui paye pas trop mal, mais quand même…

Donc au pourquoi tu fais ce que tu fais aujourd’hui, je pense qu’il faut ajouter le « avais tu le choix » pour bien comprendre.

Je vais même jouer le jeu :

pourquoi je fais ce travail aujourd’hui :
parce que ca paye pas trop mal, c’est pas trop compliqué et quand je suis sorti de la fac ça embauchait à tour de bras.

Est-ce que j’ai le choix :
pas vraiment, en tout cas plus pour le type de boulot, j’avais le choix de l’entreprise, j’ai pris la moins pire (peut être)

Et donc pour vous, pourquoi faites-vous ce que vous faites ? Et aviez vous le choix ??

Bon week end les zaminches !

Avr
12

Le bon conseil du jour pour mieux vivre en entreprise


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 10, 2013

Une petite mise à jour, rapidement, en passant, juste pour vous dire que je ne suis pas mort, je suis toujours au boulot, et j’ai toujours autant de réunions, mais avec cette fois ci des choses à faire.

Dans la série des bons conseils, le petit conseil du jour pour vous éviter du stress inutile au travail.

moins de stress au travail

Alors oui, ce conseil vaut ce qu’il vaut. Ne nous voilons pas la face, il ne vous permettra pas de gravir les échelons de l’entreprise pour prendre la place de votre grand chef, mais est-ce vraiment ce que vous voulez ?

Ce conseil vous permettra juste de vivre plus tranquillement votre vie au boulot, sans faire de vague, avec moins de pression et donc de stress.

Sur ces belles paroles, je vais retourner bosser un petit peu, j’ai des livrables à livrer, du bonheur.

Avr
10

Vue depuis la fenêtre de réunion


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 5, 2013

Je vous ai déjà dit plusieurs fois tout le bien que je pensais des réunions, sorte de cancer de la vie en entreprise, tant elles se multiplient sans raison, sans but et sans objectif.
J’ai au minimum 1 réunion par jour, souvent 2, et parfois, comme aujourd’hui, j’en ai 4!

Autant dire que je n’ai rien le temps de faire de concret. Je vais d’une salle à l’autre avec mon cahier sous le bras, et j’écoute des gens exposer des problèmes auxquels ils n’ont pas de solution, mais c’est pas grave, faut quand même faire une réunion, pour le plaisir de partager.

Alors moi, pour passer le temps en réunion, je dessine… Et ce matin, j’ai dessiné ce que je voyais de la fenêtre, ca change de dessiner mes collègues.

Admirez ce magnifique paysage qui donne envie de sortir se promener le midi…

vue depuis ma fenêtre de bureau

Je reviendrai d’ailleurs sur ce sujet bientôt pour vous montrer le résultat de mon concours facebook.
Si vous n’y avez pas participé, je vous invite d’ailleurs à aller y faire un tour. C’est simple, vous postez juste la vue depuis votre fenêtre au boulot…

Sur ces belles paroles, bon week end à tous.

Avr
5

Le télétravail remis en cause avant même que j’ai le temps d’en profiter !


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Avr 3, 2013

L’information n’est plus toute fraiche, elle est tombée il y a quelques jours (semaines?) mais le fait est que le télétravail serait remis en cause par certaines entreprises.
Pas dans ma boite, je vous rassure tout de suite.

Non, dans ma boite, le télétravail ne peut pas être remis en cause pour la simple et bonne raison qu’il est purement et simplement interdit.

Les raisons de cette interdiction sont aussi obscures qu’incohérentes, voir stupides, mais je ne voudrais pas aller à l’encontre de la décision unilatérale de mon grand manitou de DG. Selon lui, le télétravail c’est le mal, c’est juste donner l’opportunité à des feignants de faire les feignasses encore plus facilement.

teletravail

En fait, le télétravail est remis en cause par Yahoo :

La patronne du groupe internet, Marissa Mayer, a décidé que tous les salariés seraient désormais obligés de venir au bureau, pour « ressentir l’énergie et l’excitation » du travail en équipe.

Et moi je dis, elle est bonne celle là. Je ne parle pas de Marissa Mayer (encore que), mais bien de son excuse. « Ressentir l’énergie et l’excitation », elle doit pas travailler dans la même entreprise que moi… Parce que l’energie et l’excitation du travail en équipe ca fait bien longtemps que je ne les ai pas ressenties…

Peut être parce que le travail en équipe est quasi inéxistant, on préfère la culture du « chacun pour sa gueule », c’est tellement plus sain.

« Rejette la faute sur les autres avant de travailler en équipe pour trouver des solutions » voilà la méthode de travail à laquelle on veut me faire adhérer.

Alors que le télétravail, pas forcément systématique, juste un ou deux jours par semaine, ca permet de travailler dans le calme, sans être interrompu, de gérer son emploi du temps comme on le sent, de gagner du temps sur les transports (je perds 2 heures par jour dans le train), de voir un peu plus sa famille (ma famille, ce ne sont pas mes collègues, et pourtant c’est eux que je vois le plus).

Bref, plein de bonnes raison, et surtout, le télétravail permet de travailler le soir et même le week end! Mon grand chef, au lieu d’y voir une occasion pour les salariés de ne rien faire chez eux devrait y voir une occasion de faire faire des heures supplémentaires non payées à ses employés !

Bon, et vous, vous en pensez quoi du télétravail? Vous bossez de chez vous de temps en temps?

Avr
3