De l’immobilisme dans la vie en entreprise


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Mar 25, 2013

A chaque fois c’est la même chose…

On part en vacances le coeur léger, on a fait ce qu’il fallait avant de partir, tout est en ordre, on oublie le boulot, et rapidement les problèmes en cours ne sont plus qu’un lointain souvenir, les collègues de simples ombres que le premier coup de vent chasse, on est heureux.

La date de retour approchant, les spasmes annonciateur de la reprise prochaine refont surface :
« est-ce que machine s’est occupée de livrer en production comme c’était prévu »
« est-ce que bidule a envoyé le compte rendu au big boss à ma place »

Mais un rayon de soleil, un flocon de neige ou une vague nous léchant les pieds nous replongent dans notre niaise béatitude : fuck le boulot, je suis en vacances.

A l’heure du retour on se plaît à penser que les choses auront changées, les problèmes seront réglés, les livrables livrés, la machine à café reparée, le collègue déprimé revigoré par son nouvel amour meetiqué, le chef casse bonbons muté, bref un nouveau taf…
Et à chaque fois c’est la même chose : RIEN N’A CHANGE

20130325-124707.jpg

Que l’on parte 1 semaine au ski (ouais, c’était trop bien), 2 semaines à Hong Kong (ouais c’était trop bien), ou 3 semaines à la mer (ouais, c’était trop bien), lorsqu’on revient au boulot, tout est exactement dans l’état dans lequel cela était lorsqu’on est parti.
Les mêmes gens, les mêmes problèmes, les mêmes sujets, les mêmes mails, les mêmes têtes, les mêmes incompétents, les mêmes compétents sous exploités, tout pareil.

Alors d’un côté ça permet de se remettre dans le bain plus facilement, on lit rapidement ses mails pour se rendre compte que rien n’a bougé dans les sujets en cours. Mais de l’autre côté, ce non changement fait entrer la coupure vacances dans une sorte de faille spatio temporelle, comme si on n’était jamais parti, et en moins d’une journée, notre beau teint halé verdit à nouveau, notre torse bombé se dégonfle et notre allure voûtée reprend le dessus.

Merde, on est de retour.

Vivement les vacances…

Sinon ça va bien par chez vous?

Mar
25

4 Responses to “De l’immobilisme dans la vie en entreprise”

  1. Philgreff dit :

    Je ne peux résister de te mettre ce petit lien:
    http://www.youtube.com/watch?v=3kzxoQK2qxc
    😉

  2. annelaurett dit :

    Oh, quelle triste réalité ! Déjà, je ressens cela tous les week-end… Quand je regarde ce blog, je le trouve très drôle mais triste à la fois.
    Hier je suis tombée sur un de mes films préférés « un jour sans fin » que je trouve aussi hilarant que triste dans la façon dont on montre l’aspect répétitif du quotidien, aspect exacerbé par la vie en entreprise. Est-ce qu’un jour ce sera demain ?

  3. tewoz dit :

    Philgreff > quelle belle chanson pleine de bon sens

    Annelauret > très bon film, que j’ai revu egalement, et c’est vrai que c’est un peu ce qu’on vit chaque matin. Vivement la revolution… 😉

  4. Erwan18 dit :

    C’est tellement vrai. C’est tellement ce que je ressens à chaque rentrée et/ou retour de vacances. Et pourtant je fais des efforts : j’oublie jusqu’aux numéros de téléphone et au password de mon PC, en général 🙂
    Après les 4 semaines d’été, la première phrase que je dis à la secrétaire en revenant à la mine, c’est « Alors rien n’a changé ? Rien n’a brûlé et personne n’est mort ? » 😀