De l’importance des moments de détente dans sa journée de travail


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 31, 2013

Travailler c’est bien, mais se détendre, c’est mieux.

se detendre au boulot

J’aurai pu vous trouver tout un tas d’études sérieuses sur l’importance de se détendre dans sa journée de boulot sous peine de mourir jeune et dans d’atroces souffrances, mais je pense que vous en êtes tous conscients.
On ne peut pas rester concentré toute la journée, il faut lâcher de temps en temps. Se lever, sortir, marcher, boire un café, manger des bonbons, surfer sur internet, discuter avec ses collègues… Bref, dans la journée, il faut décompresser en faisant autre chose.

Prenez moi par exemple.

Pourquoi moi ?
Parce que je suis le seul cobaye que j’ai sous la main.
Croyez moi, j’aurai préféré torturer un mignon petit chien pour les besoins de cette expérience, mais je n’en ai pas, et ils sont de toute façon interdit dans les locaux de mon entreprise. Et de toute façon cette expérience est sans danger, aucune utilité donc à prendre un chien, un cheval, un hamster ou mon chef pour la réaliser.

Je disais donc, moi, il m’arrive de bosser, ne faites pas les surpris je vous l’ai déjà dit. Et bien plusieurs fois par jour je me détend, en racontant des blagues pas drôles, en faisant des jeux de mots foireux ou en dessinant sur tous supports.
Et bien croyez moi sur parole, ça me fait du bien. Ca m’aide à supporter la platitude de mon boulot, les incohérences des tâches qui me sont affectées, et le manque complet de perspectives d’évolution.
Bon, tout ça avait tout de même un but, vous présenter ma dernière super production, réalisée avec les moyens du bord, et avec trucages.
Ca m’a pris 5 minutes, et j’ai bien rigolé tout seul. Me v’là reparti pour la journée tout revigoré.

Et vous, que faites-vous pour vous détendre?

Jan
31

Faut-il abattre les présentéistes, et éradiquer par la même tout ce qui se rapporte au présentéisme ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 28, 2013

presenteiste_presenteisme_travail_entreprise

« T’as pris ton après-midi ? »
« Mais va mourir, peau de truie »

Oui, il m’arrive parfois d’être violent, mais il faut bien qu’ils comprennent que d’une part je fais ce que je veux, et que d’autre part je fais encore plus ce que je veux. 🙂

Les nazes qui restent au boulot juste pour être vue sont plus nombreux qu’on ne le pense, et ce phénomène à tendance à s’amplifier en open space.

Ce qui me fait plaisir, c’est que ce phénomène bien connu en France (mais pas que) tend à montrer ses limites comme l’a si bien souligné cet article.

Les présentéistes ne sont rien de plus que des Jean Foutre, qui restent au boulot dans le seul but d’être vu, et ce indépendamment du travail fait, ou à faire.

Rester pour être vu, espérant une hypothétique promotion, comme si seul comptait le temps de présence, et non pas le travail effectué (qualitatif ou non, c’est un autre sujet). Car c’est bien ce qui se passe, les gens qui osent (sacrilège) partir à des horaires décentes sont systématiquement regardés de travers, moqués, sous le ton de la bonne blague qui fait beaucoup rigoler « t’as pris ton après-midi », mais cela cache un vrai problème. Deux en fait.

Premièrement, Les gens qui restent tard au travail ne sont pas ceux qui bossent le plus, ni le mieux d’ailleurs. J’en connais qui restent jusqu’à pas d’heure, le regard figé sur leur écran, l’air sérieux, pensif, comme si l’avenir de la société dépendait de leur coup de molette ou de leur coup de clic vif et précis.

Ceux-là finissent par confondre les heures de boulot avec les heures de repos, et passent le plus clair de leur temps sur intertruc. Comme ils ont l’air investi dans ce qu’ils font, personne ne leur dit rien, et pourtant… En clair, ils sont là mais n’en foutent pas une. C’est exactement ce que pointe l’étude dont j’ai parlé plus haut.

Deuxièmement, le vrai problème, la raison de tout ça.
Pourquoi doit-on rester plus longtemps que les autres ?
Qu’est-ce qui justifie cela ?
Pourquoi rentrer tard chez soit devrait être la norme ?

Je parle pour moi, pour la simple et bonne raison que je suis la personne que je connais le mieux, j’ai un boulot à faire, un vrai boulot avec des livrables à rendre, des échéances, des indicateurs, du pipo et tout et tout, bref, j’ai du travail.
Ce travail je le fais, je dirai même que j’essaye de le faire bien (et je m’excuse tout de suite auprès de mes fans qui sont persuadés que je passe mes journées à manger et à dormir), mais je le fais dans ce que j’estime être le temps normal de travail. Je suis au taf à 9h du mat’, je ne sors que rarement le midi, je ne fais pas 27 pauses café par jour (pour la simple et bonne raison que je ne bois pas de café en journée ca réveille), et je pars à 18h parce que j’ai une vie en dehors du boulot. Bref, je fais mes heures, mais pas plus.

Je ne vois aucune bonne raison de rester plus longtemps au boulot. La promotion ne venant de toute façon pas avec le nombre d’heures supplémentaires effectuées mais avec une attitude que je me refuse aussi à avoir. Alors quand on ose me dire que je pars tôt, quand il est 18h et qu’il me reste 1h15 de transports en communs pour rentrer chez moi, en général je le prends mal.

Je ne vois pas pourquoi ce serait mieux vu de partir après son chef, pour montrer qu’on reste tard. C’est lui le chef après tout, il peut bien rester jusqu’à 23h, je m’en cogne.

J’entends déjà les réactions « ouais mais moi si je reste tard, c’est pas pour faire de la présence, c’est parce que j’ai du boulot à ne savoir qu’en faire ». A ceux là je dirai bien fait pour vous.
Que ce soit bien clair, il m’est arrivé de bosser tard (très tard même), et je suis même déjà venu travailler les week ends, à l’œil. C’est pas formidable ça. Et en retour j’ai eu droit à … rien.
Même pas un merci.
Donc maintenant je me casse à 18h, boulot fini ou non. S’il n’est pas fini c’est qu’on ne pouvait pas le finir dans le temps imparti, il y avait donc eu une mauvaise planification à la base, ou un retroplanning foireux de plus. Le coupable est donc mon chef, ou son chef, mais pas moi.

Bref, je ne quitte jamais tard, ceux qui restent tard pour être bien vu m’exaspèrent et ceux qui restent tard parce qu‘ils ont du boulot ras la gueule devraient se rebeller.

Et vous ? Z’en pensez quoi ?

Jan
28

Freelances, êtes-vous agenda électronique ou agenda papier ?


Posted in A part by mavieaub - Jan 25, 2013

Encore une grand question existentielle sur le blog du freelance :
sur quel support prendre ses rendez-vous pro?
– Agenda papier, à l’ancienne, avec un stylo plume comme en 6em
– Agenda électronique, qui finalement se trouve être de plus en plus souvent son smartphone, que l’on peut synchroniser à loisir avec son agenda « online » parce qu’on est in, ou on ne l’est pas.

Je ne donnerai pas mon avis sur la chose pour la simple et bonne raison que moi, mon agenda, il est dans ma tête. Ceci explique que j’arrive souvent en retard à mes rendez vous, ou à mes réunions, …, et même au boulot et pourtant je commence tous les jours à la même heure, je ne devrais pas avoir besoin d’agenda pour ça…
Le problème est peut être plus profondément ancré dans mon subconscient…

agenda freelance

Le freelance, qui est un grand comique, se sert des deux type d’agenda, papier et électronique, et recopie tout en double en fonction du premier support utilisé.
C’est une bonne raison de ne pas rater ses rendez vous me direz-vous, certes mais encore fait-il en avoir! Haaa!

Sur ces belles paroles, je m’en vais me préparer pour mon week end, et là, croyez moi, je ne risque pas d’arriver en retard!

Jan
25

De l’importance de la planification dans la gestion de projet


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 22, 2013

Ceux qui me suivent depuis quelques temps connaissent certainement mon point de vue concernant le retroplanning, ou comment ne pas tenir compte de la réalité d’un projet et définir une date de livraison en dépit du bon sens, juste parce qu’il faut, …, ou pour le plaisir de faire chier je ne suis pas encore certain.
En tout cas, un retroplanning c’est mal, ca veut dire que c’est déjà trop tard.

Par contre il existe autre chose qui y ressemble et que des écoles enseignent à des étudiants en mal de connaissances. Parfois même, les entreprises envoient leur salariés en formation pour leur faire une piqûre de rappel.
Cette chose s’appelle un planning, et dans la gestion de projet, c’est important. Même moi je le reconnais.

planification_gestion_projet

Par contre faudrait voir à le désacraliser.

Parce qu’au final, un planning, c’est quoi?

C’est rien de plus que de se dire que pour aller d’un point A à un point B, il faut passer par une succession d’étapes qu’il sera bon de définir avant, qu’il faudra s’y tenir et qu’il faudra partir à l’heure sous peine d’arriver en retard.

Ca parait pas super clair comme ça, et pourtant même mon fils de 4 ans a compris le concept.

Quand je lui demande d’aller prendre son bain, il sait qu’il doit passer par les étapes suivantes
1- faire couler le bain
2- se déshabiller
3- aller dans le bain
4- se laver
5- sortir du bain
6- se sécher
7- s’habiller

Les étapes 1 et 2 peuvent même être parallélisées, c’est un mot barbare sur lequel je reviendrai un jour prochain, mais en gros ça veut dire qu’il peut faire couler son bain en se déshabillant.
Par contre, il ne peut pas se déshabiller dans le bain (donc tout ne peut pas être parallélisé), ni se laver après s’être rhabillé (donc l’ordre des tâches est important), simple question de bon sens.
Egalement, il peut être intelligent de faire couler le bain pour lui afin que la température soit la bonne, tout le monde ne peut pas être expert en tout. Et de la même manière, pour ne pas qu’il soit habillé n’importe comment on peut lui choisir ses vêtements, mais ca c’est juste de l’ergonomie.

Si vous avez compris ça, vous avez tout compris à la planification.
Pour la gestion de projet, votre rôle consiste juste à vous assurer qu’il suit bien toutes les étapes du planning, dans l’ordre et sans en sauter.

En poussant encore un peu plus loin, on peut même définir une durée pour chaque étape, et donc savoir à quelle heure il aura fini son bain. Là ça demande de l’expérience, mais c’est faisable, et si vous en êtes capable, vous pouvez devenir chef.

Voilà, vous êtes parés pour aller fanfaronner au boulot, pas besoin d’aller en formation, demandez une prime à la place, et envoyez moi un peu d’argent pour me remercier.

A noter que je vous parle de ça aujourd’hui parce que j’ai fait des illustrations pour le site de Cédric, et qu’en gros feignant je me suis dit que j’allais me resservir de ces belles illustrations pleines d’un humour exquis qui est le mien. Et oui, mes chevilles vont bien.
Et si vous voulez approfondir la gestion de projet pour une raison quelconque, y’a un p’tit gars, Jean-Philippe, qui en parle très bien.

A bientôt les gens. 🙂

Jan
22

Le banquet des freelances, c’est pour bientôt.


Posted in A part by mavieaub - Jan 18, 2013

N’ayant toujours pas trouvé de chinois pour faire mon vrai boulot, ni pour dessiner à ma place sur mon blog, me voilà obligé de tout faire moi même. C’est limite de l’esclavagisme dont je serai mon propre tortionnaire!
Devant le temps passé à faire semblant d’être un bon chef de projet, je me retrouve obligé de faire mes illustrations à la va vite.

Enfin, aujourd’hui c’est vendredi, vendredi c’est freelance, et face à l’approche du premier banquet des freelances organisé par LE freelance himself, mon illustration du jour était toute trouvée.

le banquet des freelances

Si vous êtes freelances (ou pas) et que vous avez envie d’aller rencontrer d’autres freelances le 24 janvier autour d’un bon repas, vous trouverez toutes les informations sur le blog du freelance (si avec ca je suis pas super bien placé sur google pour le mot clé freelance, je ne vois pas ce que je peux faire de mieux).
Ca remplace son fameux café des freelances pour le mois de janvier, et c’est une bonne occasion pour sortir de chez soit, braver les intempéries dans le seul but de passer une bonne soirée.

Quant à moi, je vais retourner travailler un peu, le gel n’ayant pas refroidi mes chefs qui continuent à me demander plus sans aucune compensation. Le bonheur.

Bon week end les gens. 🙂

Commentaires fermés sur Le banquet des freelances, c’est pour bientôt.
Jan
18

Découvrez la méthode pour glander au bureau en recevant les félicitations de vos supérieurs!


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 17, 2013

Oui, je sais, le titre est accrocheur, et légèrement mensonger, mais pas tant que ça finalement.

L’information fait le tour de la toile aujourd’hui, je me devais donc d’y aller de mon petit article, écrit un sandwich à la main, comme quoi la glandouille au boulot ce n’est pas que l’affaire des américains.

Car c’est bien d’un américain dont il s’agit. Le monsieur, sous-traitait son travail en chine pendant qu’il glandait sur internet, et cela au yeux et à la barbe de ses employeurs qui l’ont même félicités de ses bons résultats plusieurs fois.

sous traiter son travail en chine

Quand on y pense un peu, c’est absolument génial!

Le mec dépensait 20% de son salaire pour sous traiter son travail en chine, et tout se passait bien. Ses chefs étaient contents parce que le travail était bien fait, il était content parce qu’il ne faisait pas son travail, et les chinois étaient content parce qu’ils en avaient du travail!

Et le pauvre type s’est fait attraper et virer, mais cela a quand même duré plusieurs années.

Et la je me demande si c’est vraiment normal de le virer. Parce que, au final, le boulot était fait, et bien fait.

Alors oui, il a menti, il n’a rien foutu de ses journées, il y avais semble-t-il des failles de sécurité, mais je me répète, le boulot était fait. Et quand on y regarde de plus près, nos grands chefs à nous, ils ne se privent pas pour délocaliser une (grosse) partie du travail en Chine, et Inde, au Maroc ou ailleurs, et cela en toute impunité, voir même en s’auto congratulant grassement, se vantant bien haut d’avoir réussi à baisser le taux journalier, bien souvent au détriment de la qualité du travail fournit d’ailleurs. Alors les grands chefs auraient le droit de le faire, mais si l’initiative vient d’un piont de base, c’est mal.

Ca me dépasse un peu. Je vais aller chercher sur internet des infos sur cette affaire pour la peine.

Et vous, vous en pensez quoi?

Jan
17

Faut-il tirer les rois au boulot ?


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 14, 2013

La question posée concerne bien entendu la galette, je parle de tirer les rois, et non pas de tirer la reine.

Cela n’aura échappé à personne, l’épiphanie est passée. Depuis 1 semaine, je sais, je suis à la bourre. LE fait est qu’on a donc maintenant officiellement le droit de se gaver de galettes, dans l’espoir nimbé de nostalgie de tomber sur la fève pour retrouver, l’espace d’un instant, son âme d’enfant, et son air bête affublé d’une couronne ridicule.

Enfin ça, c’est dans la théorie.

Parce que dans la pratique, on dira ce qu’on voudra, mais la galette des rois, c’est quand même pas bon. C’est gras, bourratif, ça fout des miettes partout, la fève de mon enfance a depuis longtemps été remplacée par Asterix, ou un schtroumph et les couronnes sont également à leur effigie. Bref, l’intérêt est déjà limité en famille, alors au boulot…

Et pourtant, comme chaque année, mes chefs, plein de bonne volonté, avec la vraie envie de faire un coup de management win win – on fait plaisir aux équipes donc elles bosseront plus en fermant leur gueule – sont revenus à la charge avec la galette annuelle.

Génial.

Nous voilà donc à 25 dans une salle de réunion aménagée pour l’occasion (comprendre on a poussé les chaises, acheté du jus d’orange Pampril et 5 galettes chez Lidl) à se regarder dans le blanc des yeux.

L’ambiance galette était bien là.

Vœux du grand chef, découpage en règle de la galette et silence.

Qui va avoir la fève ?

Qui va l’avaler tout rond pour échapper au supplice de devoir mettre la couronne ?

Qui n’aime pas la galette et va donc la vomir aux pieds du grand chef ?

Tant de question, et finalement si peu de temps pour y répondre.

J’ai mis la galette dans la bouche, je l’ai fait passer avec mon jus d’orange, et je suis parti.

La galette a-t-elle sa place en entreprise, comme tout ce qui touche au privé en fait, noël, les anniversaires, la galette, pâques ?

galette_des_rois_au_bureau

Avec une bonne ambiance générale cela pourrait peut-être devenir acceptable, mais l’ambiance dans mon entreprise étant plus couteau dans le dos que main sur le cœur, je ne peux adhérer à ces pratiques un brin douteuses.

Et vous, galette ou pas ?

Jan
14

Les bureaux des freelances


Posted in A part by mavieaub - Jan 11, 2013

Aujourd’hui c’est vendredi, et moi je ne suis plus en vacances (tristesse), me revoilà donc prêt pour le freelance de la semaine.

Comme je n’avais pas la moindre inspiration pour faire une illustration, je suis allé sur le blog du freelance, et j’ai vu qu’il avait lancé un galerie de bureau de freelance. L’idée vaut se qu’elle vaut, mais si vous voulez y participer, c’est par là.

Moi ca me donne juste l’occase de faire une illustration en 30 secondes, avant d’aller prendre ma pause bien méritée. C’est que c’est pas si simple de reprendre le boulot après les vacances…

bureau de freelance

Bon week end tout le monde, et à lundi pour de nouvelles aventures formidable dans le monde cruel de l’entreprise.

Jan
11

Et si on ne devait retenir qu’une résolution pour 2013…


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Jan 9, 2013

Tous les ans, janvier est la période des résolutions, et moi ça me fait marrer parce que, au final, personne ne les tient. En ce retour de vacances j’applique donc encore une fois ma super technique de janvier !

bonne_resolution_boulot_2013

Pas de résolution cette année, je vous assure juste que ce blog va continuer à vivre, avec son lot de mises à jour, de jeux de mots, de dessins, de photos, de textes et si j’ai le temps de strips.
Je ne vous promet plus rien concernant mon recueil volume 2, juste qu’i sortira en même temps que mes doigts de mon fondement pour me remettre au taf, ca arrivera, c’est sur, il me reste presque rien à faire, mais ca n’avance pas pour des raisons indépendantes de ma volonté, ou pas…

A bientôt les gens.

Jan
9