A quoi sert la curation quand on est freelance ?


Posted in A part by mavieaub - Nov 16, 2012

Vendredi, enfin, fin d’une semaine interminable pendant laquelle j’ai quand même pris le temps de vous expliquer comment faire pour ne plus être stressé au boulot, sans oublier d’être poli (et de ne pas mettre vos doigts dans le nez).

Aujourd’hui, comme chaque vendredi (ou presque), c’est le jour du freelance, et cette semaine je vais vous parler de curation.

Pourquoi la curation, tout simplement parce que c’est le thème du café des freelances qu’organise le freelance ce mois-ci.

Mais la curation, c’est quoi?

freelance_curation

Coupons court tout de suite à vos fantasmes les plus déviants, la curation n’a aucun rapport avec le fait de mettre vos doigts dans le nez, même si on pourrait croire.

En fait, c’est beaucoup plus simple que ça, la curation c’est le fait de partager un contenu que l’on trouve intéressant pour lui donner de la visibilité.

C’est ce que vous devriez tous faire avec mes posts, qui sont très intéressants, et qui méritent donc d’être lu par tout le monde, pour me rapporter plein d’argent et me permettre enfin de quitter le monde de l’entreprise. Mais j’ai comme l’impression que vous le faites pas vraiment… Bref, …, passons…

En d’autres termes, la curation, c’est des gens qui sélectionnent, structurent et partagent de l’information qu’ils n’ont pas écrit.

Ahhh, mais dis donc, ca me rappelle quelque chose ça…
Mais si, mais si, reprendre le travail de quelqu’un, changer le nom et balancer ça par mail à la terre entière, chef y compris ! Je vis ça régulièrement au boulot, par des espèces de petits morveux qui veulent devenir chef à la place du chef.

« T’as vu chef, c’est moi qui l’ai fait chef, comme tu voulais chef, et dans les temps chef, t’as besoin d’autre chose chef, t’es gentil chef, c’est toi le chef… »

Donc la curation serait une sorte de pillage de contenu pour se faire mousser…

Les fervents défenseurs hurleront que non, c’est même pas vrai, c’est pour le bien de la communauté, que cela leur évite d’avoir à chercher eux même l’information.

Dans ce cas, effectivement, on pourrait donc voir la curation comme un truc de feignasse, incapable de chercher eux même le contenu qui les intéresse (c’est eux, ils doivent savoir ce qu’ils aiment quand même) ils se baseraient donc sur du contenu pré mâché.

La curation, c’est un peu l’aggregation du feignant.

Vu comme ça c’est pas top, mais il parait qu’en vrai c’est très bien, et que ca peut aider les freelances dans leur travail de tous les jours. C’est en tout cas c’est ce que va tenter d’expliquer le freelance pendant son café des freelances.

Moi je m’en cogne, l’information dont j’ai besoin je la trouve dans les sites que je visite un par un avec mes petits doigts en mon petit navigateur, et si je ne trouve pas l’information c’est que je n’en avais pas besoin.
Je suis très old school comme garçon. 🙂

En parlant de ça, j’ai découvert par un mystérieux hasard que mon blog était justement référencé dans un site d’aggregation (ou curation) de contenu. Je ne le savais pas, j’en suis tout zému.

Bon week end les zamis.

Nov
16

5 Responses to “A quoi sert la curation quand on est freelance ?”

  1. Mélissa dit :

    Euh… Mais l’agrrégation, c’est déjà un truc de feignasse vu que l’aggrégateur fait le travail pour toi. Le curateur ou la curatrice est donc un(e) feignasse au carré!

  2. tewoz dit :

    Melissa> au carré, je ne sais pas, mais une sacré feignasse, assurément…

  3. En tout cas, c’est pas par la curation que j’ai trouvé ton blog, mais cela m’empêche pas de partager ton contenu tout en précisant la source de ton article.

    En plus de tes illustrations magnifique, j’aime ta ligne éditoriale.
    Au plaisir de lire tes articles grâce à google reader 🙂

    A très bientôt
    Cédric
    un nouveau lecteur 🙂

  4. tewoz dit :

    Cedric> Welcome en ces lieux, et au plaisir de te relire. 😉

  5. Cyril dit :

    Pfff, ça y’est t’as passé le cap des 10 lecteurs, tu vas avoir la grosse tête maintenant et relancer tes plans de conquête du monde 😯