Je ne suis pas non plus en vacances.


Posted in Ma vie au boulot by mavieaub - Août 3, 2006

Et non, toujours pas de vacances pour les braves!!! Pas de plages, pas de mer, rien que le bureau, les collègues, le train, le boulot, … argh!
Au moins ca me donne l’occasion de mettre à jour (youpi!)

Pour les nouveaux, au cas ou il y en aurait, lisez donc l’intégrale!!!

Pour les autres, voila la mise à jour du jour.

Je rappelle à tous que tous ces strips plus 18 inédits sont disponibles sous forme d’un magnifique recueil pour la somme ridicule de 5 euros!!! Envoyez moi un mail pour plus de détail.


Août
3

10 Responses to “Je ne suis pas non plus en vacances.”

  1. stefan dit :

    Comment tu repars en force pour le tome 2!
    ALors comme référence à des films, je vois :
    La soupe aux choux.

  2. Eric dit :

    Sauf erreur de ma part, ils ne rotent pas dans la soupe aux choux…

  3. Vazymollo dit :

    Très bon le château de portables 😀

  4. stefan dit :

    c’est pour ça que je les trouve sacrément tordues tes références.

  5. Eric dit :

    Mais non elles ne sont pas tordues!
    Tu n’as d’ailleurs toujours pas trouvé THE référence!!!
    Petite aide pour tous (enfin pour tous ceux qui n’ont pas trouvés, car il y a des gens plus doués que les autres, je suis désolé d’être obligé de vous l’annoncer).
    Bref, petite aide donc, le fameux strip reprend à la lettre un dialogue « culte » d’un film non moins « culte ».

  6. ÉLias_ dit :

    Alors ça c’est marrant parce que j’ai justement mangé des moules la semaine dernière. Sauf que moi, on me les avait servies froides. :-I

    É.

  7. Stefan dit :

    Bon alors, le troisième, c’est commando, mais vu que je l’ai pas vu, je pouvais pas deviner aussi…

  8. Eric dit :

    TU N’AS PAS VU COMMANDO!!!!!!
    Bouuuuuuuuu!!!!

  9. amoxicillin dit :

    Avete blog piacevole qui! Grazie, è molto duro a mine lle tai informazioni in italiano, ma scrivete molto chiaro e posso capire tutto.

  10. Si eres cualquier cosa como mí, odias el pensamiento del gasto cuarenta horas a la semana en un trabajo del punto muerto. Las luces fluorescentes de zumbido, la gerencia idiota, el hecho de que necesitas despertar doloroso temprano – el único alto punto son que viene viernes cada semana. Dije tan a me, allí me consigo ser una manera mejor. ¡Una cierta manera de hacer el dinero que me deja fijar mis propias horas y hacer una cantidad cómoda del dinero!